vendredi 1 août 2014

Le Roumain | Spécial date

Source : Hans Splinter sur Flickr 
Je rencontre un gars d’origine roumaine sur un site. Il me propose un rendez-vous devant un comptoir de gelatto, le samedi suivant. J’accepte.

Le matin du rendez-vous, il fait pas chaud. Le genre de matin de septembre où tu te demandes si tu seras la seule à avoir mis tes mitaines. Je le rejoins au lieu convenu à 11 h.

On se reconnait. Il est pas moche. Il m’offre un gros cornet. Je lui dis que j’ai déjà le cerveau gelé juste à l’idée de manger de la crème glacée. Ça faisait de la petite boucane quand je parlais. Je lui propose d’aller à la brûlerie. Il me répond, effarouché : « Ouain, ça commence bien, c’est déjà toi qui mènes… »

À ce moment-là, j’avais déjà décidé que ce serait notre unique date. Mais au lieu de prendre mes jambes à mon cou, je commande un café. Je le lui tends : « Tiens, ton café ce matin t’est offert par une féministe. »

On s’assoit. Le gars jase, jase et jase encore d’affaires plates. De char, de Costco, de hockey. Je chante des chansons dans ma tête pour enterrer ce qu’il dit. Et là j’entends : « J’ai plein de sacs à main à la maison. Si tu veux, je t’en donne un. »

Je sors subitement de mon autohypnose. « Hein? »

Il me dit que c’est juste une joke, une joke de Roumain. Il parait que ce sont des voleurs, les Roumains. « Hé bien. Merci de m’avoir donné un nouveau préjugé », que je lui réponds.

Je décide de mettre fin à mes souffrances en prétextant un rhume imminent. Visiblement, il n’a pas compris : il me demande si j’aime les hot dogs.

«
- Euh, je n’en mange pas vraiment…
- La prochaine fois, je t’amène là où ils servent les meilleurs hot dogs au monde.
- Où ça?
- Chez Costco! »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'enrichir ce billet de vos commentaires.